Concert-théâtre: « Récital Boxon » 4/02/12

janvier 17, 2012

RECITAL BOXON

Maia Chauvier et David Marolito nous viennent de Belgique mais nous emmènent en dehors des frontières, à la limite du chant, du conte urbain, du flamenco du cabaret et du slam.

Dans ce mélange de « chanson pas chantée » portée par la voix et la guitare de Marolito, on est projeté dans une expérience d’un nouveau genre : le théâtre concert.

De cette poésie hors académie, qui prend la vie par effraction, surgissent autant de personnages et de situations : une star déjantée sous haute surveillance, un interrogatoire musclé, une chômeuse qui ne répond à aucun critère d’embauche, un enfant du ghetto de Varsovie et la mémoire de Sémira Adamu, jeune nigériane assassinée par la gendarmerie lors de son expulsion du territoire belge en 1998…

C’est un voyage non sans tempête que nous proposent ces deux-là, où la rage n’est pas négociable et où l’humour surgit comme une vague.

Date : le 4 février à 20h30 – Ouverture des portes et du bar à 20h

Adresse : Cave Citadelle, Grand Rue 4, 1165 Allaman

Informations et réservations : 021 807 33 53 ou cavecitadelle@gmail.com.

Prix : 25.-/20.-

Maia Chauvier, comédienne

Par son histoire familiale étroitement liée aux pays de l’est, Maia côtoie dès l’enfance la poésie et de la musique russes et tsiganes.Très tôt elle découvre poètes et acteurs tels que Vladimir Vissotsky, Maïakovski, Tvetaeva, Lorca, Pasolini, Darwich…D’abord diseuse et glaneuse de poèmes, elle connaît plus tard la nécessité de l’écriture. Sans aucune forme « d’école », elle navigue entre chanson d’auteur (Léo Ferré, Brigitte Fontaine,..), culture hip hop, rythmes gitans….Elle se constitue à travers le théâtre, la poésie, les dérives festives dans les bars, ses rencontres avec diverses « communautés insurgées »…Parcourant la France et la Belgique, entre son métier de comédienne ( à « L’Infini théâtre », au « Théâtre le Café », au sein de la troupe « Association de malfaiteurs », en tournée avec le spectacle « Paroles de femmes» etc), quelques séminaires en philosophie et une implication au sein de collectifs artistiques.

Maia convoque une zone libre et nous offre un univers poétique, saccadé d’expériences de vies, où son chant est une déclaration de guerre ou d’amour dans un monde en furie.

David Marolito, guitare flamenca
Marolito commence la guitare à l’âge de 14 ans. Issu des Marolles, quartier d’immigration espagnole à Bruxelles, c’est là qu’il découvre le flamenco ….D’abord élève d’Antonio Segura, il part ensuite pour Grenade où il poursuit son apprentissage auprès d’Emilio Maya, maître incontesté de la guitare flamenca.Dans les bars, les tablaos andalous, les cuevas de Grenade, il s’imprègne de la dimension communautaire et populaire de cette musique, apprend à accompagner le chant et en saisit la profondeur poétique.

Curieux, il décide de se frotter à des projets variés et plus contemporains tels que le hip hop, le rock, la musique turque, indienne, arabe…Il collabore en 2006 au dernier album de Cheb Mami, « Layali » puis rejoint « Saz Ground », groupe de musique turque modernisée de Cumali Bulduk. Il collabore également avec Jullian, auteur-compositeur avec qui il se produit aux Francofolies de Spa en 2007, au festival «A travers chants 2008», au « Rallye chantons français » en 2008, au concours « Musique à la française 2008 ».

Avec Maky, personnage incontournable du hip hop belge, il lance un projet où le slam rencontre le flamenco.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :